TECHNIQUES DE COMMERCE INTERNATIONAL

AEC LCA.7C

PRÉSENTATION DU PROGRAMME

Le programme Techniques de commerce international s’inscrit dans les finalités et les orientations qui guident l’action de la Direction générale des programmes et du développement de la Formation professionnelle et technique. Il est défini par compétences, formulé par objectifs et par standards. Conçu selon une approche qui tient compte de facteurs tels que les besoins de formation, la situation de travail et les buts généraux de la formation technique, il servira de base à l’élaboration des activités d’apprentissage et à l’évaluation des acquis liés aux compétences.

Ce programme correspond à une formation spécifique de 45 unités. Selon la politique d’un collège, un cours optionnel, d’une unité et deux tiers, pourra y être ajouté.

Le présent document comprend deux parties. La première présente une vue d’ensemble du programme. La seconde précise les objectifs et les standards des composantes de la formation.

FONCTION DE TRAVAIL VISÉE

La fonction de travail visée par ce programme est celle de technicienne, technicien en commerce international. Selon le milieu où la personne exerce cette fonction, on la nomme également technicienne, technicien en gestion du commerce international, technicienne, technicien à l’importation et à l’exportation, conseillère, conseiller à l’exportation, agente, agent d’administration des affaires internationales ou responsable pour un volet particulier de ce typed’activités.

La technicienne ou le technicien en commerce international assure la gestion des exportations ou des importations, de biens ou de services, d’une entreprise, depuis la recherche de marchés potentiels jusqu’à l’établissement de politiques de maintien, ultérieures à la réalisation d’une transaction. Ses tâches principales consistent à effectuer des études de marché, élaborer des stratégies de pénétration d’un marché, déterminer des prix, des modes de paiement et de financement, transiger avec des entités étrangères, planifier la logistique de la prestation des services, superviser le déroulement des opérations et enfin, assurer l’application d’une politique de suivi garante de la satisfaction des parties et du maintien des bonnes relations entre celles-ci.

PERSPECTIVES PROFESSIONELLES

La technicienne ou le technicien en commerce international travaille pour une entreprise d’ici, intéressée tantôt à proposer des biens ou des services à l’extérieur du pays, tantôt à importer de tels bien ou services, tantôt à explorer de nouveaux marchés, ou pour une entreprise d’ailleurs intéressée à développer un marché au Canada. Une industrie manufacturière, un grossiste, un bureau de professionnels (architectes, ingénieurs, entrepreneurs en construction) ou autre.

Selon ses aptitudes et ses intérêts, selon les opportunités qui s’offrent à elle, elle peut également agir comme consultante, consultant à l’exportation ou comme analyste des marchés étrangers. Elle travaillera alors plutôt pour une maison de commerce, le bureau d’un commissaire à l’exportation, une association professionnelle ou une organisation non gouvernementale (ONG).

Son expertise en logistique lui permet aussi d’agir en tant que transitaire ou autre type d’intermédiaire à l’intérieur de transactions commerciales. Ses services seront alors sollicités par une compagnie de logistique, une entreprise de transport ou directement, par une entreprise exportatrice ou importatrice.

Do you have any questions or comments?